«

»

Oct
23

Une journée au Domaine des Oiseaux

« Une journée au Domaine des Oiseaux » à Mazères en Ariège. Le mardi 23 octobre 2018.

 

Ce domaine prend forme depuis 2005. A l’origine, il y avait une grande ferme et une gravière qui servait lors de la construction de l’autoroute A66. L’intérêt de ce site réside dans le fait que la nappe phréatique est remontée ce qui permet d’avoir de grandes surfaces inondées toute l’année : trois étangs, des marais et des vasières ont été aménagés. L’ensemble représente une superficie de 90 à 100 ha dont 30 ha de plans d’eau.

 

En tout le domaine a recensé 235 à 240 espèces. Bien sûr, toutes ne sont pas visibles en même temps. Seules quelques unes sont sédentaires, les autres ne font que passer. Elles s’installent pour une saison ou s’arrêtent quelques semaines pour prendre des forces avant la migration.

 

Cigogne blanche

Une particularité de ce site est constituée par la présence de nombreuses cigognes. A cause de la réduction importante de leurs populations dans les années 1980 à 1990, le domaine des oiseaux a décidé de sédentariser 5 couples de cigognes (dans de très grandes volières nourries avec des poussins de un jour et de la viande hachée) afin d’attirer les cigognes qui passaient. De nombreuses plates formes ont aussi été aménagées sur de grands mâts pour qu’elles puissent construire leurs nids. Cela a très bien fonctionné vu l’importance du troupeau de cigognes que l’on peut observer au domaine.

 

Le matin, près des bâtiments, nous avons vu, dans de grandes cages, de très beaux faisans et des oies. Puis nous avons visité le domaine pour pouvoir observer « en direct » les espèces présentes à cette époque de l’année.

Héron cendré

Il est sillonné de chemins bien balisés le long desquels on rencontre de nombreux observatoires très bien aménagés et illustrés avec des planches montrant les photos des espèces ou apportant des précisions sur leur mode de vie.

 

Nous avons vu : la sarcelle d’hiver, le canard souchet, le canard col vert, le tadorne de Belon (plutôt vers la méditerranée d’habitude), le héron cendré, le héron garde-bœuf, la grande aigrette, la sterne Pierregarin, le grand cormoran, le grèbe castagneux, le grèbe huppé, la foulque macroule, la gallinule poule d’eau, l’échasse blanche, le chevalier culblanc.

Canard Souchet

 

A midi, nous étions bien installés sur une immense table en bois massif près de la grange restaurée et du pigeonnier.

 

L’après midi, nous avons profité de l’exposition de photos, d’outils agricoles ancestraux et de l’exposition sur l’histoire du foie gras.

Ensuite nous avons pu voir les nombreuses séquences filmées par les caméras télécommandées installées à plusieurs endroits du domaine.

Enfin nous avons écouté toute l’histoire de la sédentarisation des cigognes et nous sommes allés les observer dans le pré le plus proche où elles étaient en troupeau important d’une trentaine d’individus.